Belle au naturel

Comment passer facilement au shampoing bio ?

Le shampoing bio est un allié pour la beauté, la santé et l’environnement : composé à 95% minimum d’ingrédients naturels issus de l’agriculture biologique, il est exempt de tensioactifs agressifs et de silicones. Mais comment passer facilement au shampoing bio ? Quelles astuces adopter pour préserver la beauté de ses cheveux ? Découvrez toutes les clés pour réussir votre transition sereinement !

Quelle est la composition d’un shampoing bio ?

Les shampoings bio ne contiennent pas de parfum, colorant de synthèse, phtalates ou parabens, des composés chimiques qui sont reconnus comme nocifs pour l’organisme. Ces substances donnent l’illusion de cheveux en pleine forme, beaux et éclatants, mais, en réalité, les fragilisent et les agressent sur la durée.

Petite histoire du shampoing

Pendant l’Antiquité on se nettoyait les cheveux à l’aide d’argile ou d’infusions de plantes. Le henné était également utilisé. Puis, au Moyen-Age, les femmes ont commencé à utiliser des baumes à base de graisses d’animales et d’infusions de plantes. A partir du XVIème siècle, l’hygiène capillaire est relayée au second plan. Ce qui compte est de masquer les odeurs, ce qui sera fait à l’aide poudres parfumées à base d’argile.

Il faudra attendre la fin du XVIIIème siècle pour que les anglais introduisent en Europe le terme de « shampoo », autrement dit « shampoing ». C’est au XXème siècle qu’apparait le shampoing tel que nous le connaissons aujourd’hui. Leur fabrication est industrialisée et ils deviennent plus moussants.   

Que se passe-t-il lorsqu’on passe au shampoing bio ?

Passer d’un shampoing classique à un shampoing bio peut parfois surprendre : cheveux qui s’emmêlent, qui deviennent secs, plus durs à coiffer ou qui perdent de leur éclat, il n’est pas rare de rencontrer quelques difficultés au début de sa transition vers le naturel. Pourquoi ? Tout simplement parce que le cuir chevelu a besoin de temps pour éliminer les substances chimiques des shampoings conventionnels (environ 1 mois). Une période d’adaptation peut ainsi être nécessaire avant que le cuir chevelu ne retrouve son équilibre naturel.

Le saviez-vous ?

Fortement répandus dans les produits capillaires conventionnels, les silicones sont des composés chimiques qui gainent artificiellement le cheveu en lui donnant un aspect verni, soyeux. À long terme, ils étouffent le cuir chevelu, bouchent les pores de la peau et stimulent ainsi la production de sébum, entraînant l’effet « racines grasses / pointes sèches ».

Mais pas de panique, ce n’est que temporaire !

Les bons geste pour réussir sa transition vers le shampoing bio

1/ Ajoutez quelques gouttes d’huile d’argan dans votre shampoing bio

Cela va permette de reproduire naturellement l’effet lissant et démêlant des silicones. Vous pouvez également faire des masques réguliers ou appliquer l’huile d’argan sur vos pointes après chaque shampoing pour les nourrir et leur apporter plus d’éclat.

Le saviez-vous ?

Gorgée d’acides gras essentiels (oméga 6) et de vitamine E, l’huile d’argan est reconnue pour ses propriétés antioxydantes et hydratantes. Ce rituel est idéal pour nourrir et rééquilibrer en profondeur le film hydrolipidique du cuir chevelu.

2/ Adoptez la levure de bière

Riche en acides aminés et oligoéléments, la levure de bière est un complément alimentaire particulièrement utile pour améliorer l’état, la structure et l’apparence des cheveux.

3/ Réparez votre cuir chevelu avec le gel d’aloe vera

Nourrissant, ce gel multi-usage protège le cuir chevelu des agressions extérieures, soulage les irritations et apporte une sensation de douceur aux cheveux. Il est également efficace dans la régulation du sébum.

4/ Coupez vos pointes abîmées !

En réduisant la partie affinée des cheveux, la chevelure semblera plus épaisse, plus dense. C’est un vrai coup de boost pour rendre vos cheveux plus sains et forts.

ASTUCE : N’hésitez pas à apporter votre propre shampoing bio chez votre coiffeur si celui-ci n’en a pas.

5/ Nourrissez vos cheveux de l’intérieur

Une belle chevelure passe par une alimentation complète et équilibrée riche en nutriments essentiels :

  • protéines (soja, amande, haricot, viande…) pour favoriser la formation de la kératine
  • zinc (huîtres, germes de blé, graines de courges…) pour maintenir des cheveux normaux
  • cuivre (foie de veau, fruits de mer, chocolat noir…) pour la pigmentation normale des cheveux
  • vitamines B8 (levure, champignon, foie…) pour contribuer au maintien de cheveux normaux
  • acides gras essentiels (poissons, huiles, oléagineux…) pour doper la croissance du cheveux
  • Le sélénium est un actif indispensable pour sublimer ses cheveux de l’intérieur : doté d’un puissant pouvoir antioxydant, cet oligoélément protège les cellules contre le stress oxydatif.

Bon à savoir !

Certains shampoings bio ont tendance à moins mousser que leurs homologues conventionnels. La raison ? Ils sont exempts de tensioactifs agressifs responsables de cet effet moussant abondant : les sulfates SLS (sodium lauryl sulfate) et SLES (sodium laureth sulfate). Longtemps utilisé dans les produits de nettoyage industriel pour sa puissante action détergente, le SLS est considéré comme irritant et agressif pour la peau et les muqueuses selon plusieurs études.

Passer au shampoing bio peut être légèrement surprenant dans les débuts, mais avec un peu de patience et en adoptant les bons gestes, ce passage se fera en douceur pour le plus grand bonheur de vos cheveux. Vous avez toutes les cartes en main pour réussir votre transition efficacement !

Publié le 03/07/2018 par Fleurance Nature, modifié le 20/04/2021

Commentaires (1)
Laisser un commentaire

*Champ obligatoire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

Votre article m'a été très utile Merci .

Malika
posté le 04 juillet 2019