Vitamine CL’idée selon laquelle la vitamine C nuit à notre sommeil semble bien ancrée dans l’imaginaire collectif.

Zoom sur les origines de cette idée reçue…

« Il est préférable de ne pas prendre ce produit en fin de journée à cause de son effet légèrement stimulant ». Cette petite ligne figurait sur la notice des tablettes de Vitamine C. Une simple précaution des laboratoires en raison du rôle joué par la vitamine C dans la synthèse de la dopamine, un messager chimique ayant un impact sur l’éveil et la vigilance. Et pourtant la dopamine n’a pas d’impact sur le sommeil… Mais l’idée fausse que la vitamine C empêche de dormir est désormais ancrée !

La vitamine C, un excitant à bannir avant le coucher ?

Non ! Et c’est même le contraire : selon la revue Prescrire (N°58, 1986), une étude a même été réalisée sur 18 volontaires ayant pris au coucher 4 grammes de vitamine C (l’équivalent de 10kg d’oranges ou de pamplemousses !) et « Aucune modification des cycles ou de l’organisation du sommeil n’est retrouvée chez ceux qui ont absorbé la vitamine C »[1].

La vitamine C, un nutriment essentiel :

La vitamine C (ou acide ascorbique) participe à des nombreuses fonctions métaboliques :

  • Déstressante et défatigante : elle constitue un rempart contre le stress oxydatif (c’est-à-dire des dommages causés par les radicaux libres), notamment en période de surmenage
  • Antioxydante pour lutter contre le vieillissement cellulaire (et donc une alliée beauté !)
  • Protectrice : elle participe au bon fonctionnement de votre système immunitaire

Les besoins en vitamine C peuvent varier. Ils sont par exemple plus importants en cas de pollution, de consommation d’alcool et de tabac, mais aussi chez les femmes enceintes ou les personnes âgées.

L’alimentation reste la meilleure source de vitamine C :

Et même si l’idée que l’orange serait un fruit très riche en vitamine C est également erronée (Lire Boire un jus d’orange chaque matin pour faire le plein de vitamine C : simple idée reçue ?) de nombreux fruits et légumes en regorgent, en voici un petit palmarès.

Pour 100g de :

  1. cerise acérola = 1000 mg de vitamine C
  2. baie d’églantier = 750 mg de vitamine C
  3. goyave = 240 mg de vitamine C
  4. cassis = 200 mg de vitamine C
  5. poivron rouge = 190 mg de vitamine C
  6. kiwi = 80 mg de vitamine C
  7. chou de Bruxelles = 62 mg de vitamine C
  8. fraise = 60 mg de vitamine C
  9. brocoli (cuit) = 60 mg de vitamine C
  10. orange = 52 mgde vitamine C

Vous pouvez également opter pour un complément alimentaire, à préférer toujours d’origine bio et naturelle : la vitamine C naturelle est souvent considérée comme biodisponible (mieux assimilée) par l’organisme que la vitamine C de synthèse.

Alors, une salade de fruits rouge en dessert et c’est l’insomnie assurée ? Faux !

Mais faut-il faire le plein de vitamine C pour garder la forme ? Vrai !

Mise à jour : avril 2016

[1] Kerxhalli JS., Vogel W., Broverman DM., Klaiber EL., Effect of ascorbic acid on the human electroencephalogram, J Nutr. 1975 Oct;105 (10):1356-8. Des compléments sur le mythe de la vitamine C

La vitamine C empêche de dormir : vrai ou faux ?
11 votes