Le sommeil est un besoin physiologique. Son manque peut représenter un véritable handicap au quotidien… manque que la sieste permet d’éviter !


Faire un petit somme dans la journée permet de lutter contre la fatigue accumulée, mais pas seulement ! La sieste possède bien d’autres vertus : récupération musculaire, meilleure résistance des défenses naturelles, créativité boostée et gain de productivité. Faire un somme a du bon… Oui, mais encore faut-il respecter certaines règles pour qu’il soit pleinement bénéfique ! Fleurance Nature vous explique tout.

Le choix du lieu

Pour une sieste efficace et de courte durée, choisissez un endroit tranquille et confortable : un canapé, une chaise longue de jardin, de préférence à l’ombre. Au bureau, prenez le temps de vous reposer ne serait-ce qu’un quart d’heure après le déjeuner dans un bureau au calme. Vous gagnerez en efficacité pour le reste de la journée ! La chambre, quant à elle, est à réserver pour une sieste plus longue, dans le noir, avec des bouchons d’oreilles si besoin. Dans ce cas, essayez de vous réveiller naturellement, cela vous évitera d’être trop vaseux en sortant de votre sieste.

L’heure adéquate

Son nom vient du latin « sexta » qui signifie sixième heure après le lever. Le moment idéal pour faire une sieste se situe donc entre 12h et 14h. Après la pause déjeuner, accordez-vous donc le temps de dormir ! Si vous travaillez de nuit ou avez besoin de tenir le coup jusqu’à l’aube, vous pouvez faire une sieste d’une vingtaine de minutes vers 19h. Un petit somme à limiter cependant pour ne pas perturber la nuit suivante, surtout si vous souffrez d’insomnie.

La durée recommandée

On note deux types de siestes : la sieste de courte durée qui dure 20 mn. Elle permet de se relaxer et de se laisser aller aux portes du sommeil sans avoir besoin d’y tomber. La méthode idéale : Asseyez-vous sur une chaise en tenant un crayon ou un trousseau de clés dans votre main. Quand il tombe, c’est le signe que vous avez suffisamment récupéré. Et si vous avez peur de vous endormir, programmez un réveil.

La seconde sieste, dite longue, dure le temps d’un cycle de sommeil, soit une heure et demie environ. Elle est recommandée aux personnes accusant un déficit de sommeil important ou à celles qui se lèvent tôt. Elle est la bienvenue le dimanche après une semaine difficile ou pendant les vacances pour bien récupérer. Mais n’en abusez car elles peuvent perturber les nuits suivantes.

Et pour vous, la sieste est-elle une nécessité, un plaisir ou une perte de temps ?

L’art de faire la sieste !
1 vote