Pour passer une grossesse sereine, il est nécessaire de prendre certaines bonnes habitudes alimentaires. En effet, les aliments que nous ingérons peuvent parfois être contaminés par des bactéries pathogènes, des parasites ou d’autres substances toxiques à risque pour le futur bébé. Voici tous nos conseils pour assurer le bien-être de votre bébé pendant 9 mois.Alimentation grossesse

1. Alimentation : les substances toxiques à éviter

  • Attention à certains poissons contenant du mercure

Certains poissons, en particulier les poissons les plus gras et les prédateurs en bout de chaine alimentaire, contiennent un taux élevé de mercure (methylmercure) ou de PCB (polychlorobyphéniles) des substances toxiques pour le futur bébé. L’Agence de sécurité alimentaire (Anses) conseille donc aux futures mamans de limiter leur consommation de poissons de rivière à 1 fois tous les 2 mois, d’exclure l’espadon, le marlin, le siki, ou le requin et de restreindre leur consommation de poissons prédateurs sauvages comme la lotte, le loup, la bonite, la dorade, la raie ou le thon.

  • Vitamine A, prudence !

Lorsqu’on attend un bébé, mieux vaut éviter de manger du foie d’animaux (foie de veau surtout) ou des aliments à base de foie. Leur teneur élevée en vitamine A peut être toxique pour le fœtus. Pour couvrir vos besoins en vitamine A, mettez des fruits et légumes rouges-oranges au menu.

  • Mollo sur le soja !

Jus de soja, tofu, desserts à base de soja, margarines enrichies en phtostérols… contiennent des phyto-estrogènes, molécule proche de l’œstradiol, une des hormones féminines. Comme aucune étude chez l’homme n’a démontré son innocuité pendant la grossesse, l’Anses recommande aux futures mamans de ne pas consommer plus d’un produit à base de soja par jour et de stopper leur consommation de compléments alimentaires à base d’isoflavones de soja.

  • 0 alcool pendant la grossesse

L’alcool est un toxique pour le cerveau du bébé. Comme on ne connait pas la dose sans danger, mieux vaut s’abstenir d’en boire.

  • Doucement avec la caféine

Boissons au cola, café, thé, cacao…contiennent de la caféine qui à haute dose pourrait avoir des effets néfastes sur le cerveau du bébé. Par prudence modérez votre consommation de café à 300 mg de caféine par jour (soit l’équivalent de 2 tasses de café filtres, 3 expressos, 6 tasses de thé, 6 canettes de boisson au cola ou 150 g de chocolat noir).

2. Listériose et toxoplasmose : respectez quelques précautions d’hygiène et d’alimentation !

  • Les futures mamans qui ne sont pas immunisées contre la toxoplasmose, une maladie pouvant être grave pour le futur bébé, doivent veiller à ne pas mangez de viande crue ou peu cuite, et laver soigneusement les légumes, les fruits et les herbes aromatiques. En effet le toxoplasme (parasite) se trouve dans la terre et peut contaminer végétaux et viande.
  • Oubliez pendant 9 mois les fromages au lait cru, ceux à pâte molle type camembert, brie, munster ou pont-l’évêque, les fromages râpés industriels. Veillez aussi à ôter la croute de tous les fromages. Ces aliments peuvent être contaminés par une bactérie (Listeria monocytogenes) qui se trouve dans l’environnement et dans les animaux qui l’ingèrent. Chez les futures mamans la listeria est généralement bénigne mais peut avoir des conséquences graves sur le fœtus. Cette bactérie est « coriace » car elle résiste au froid (à la température de votre réfrigérateur) et au congélateur : exit donc carpaccio et autres tartares de viande ou de poisson. A bannir également : les coquillages crus, le surimi, le tarama et les poissons fumés. Prudence aussi avec les légumes mal lavés et les graines germées. Et comme une contamination peut aussi survenir après cuisson, évitez de consommer de la charcuterie cuite (rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée…)
  • Veillez aussi à respecter la chaine du froid dès le supermarché en emportant un sac isotherme et en terminant vos courses par les produits congelés. Jetez un œil sur les date limites de consommation et n’achetez ni produits dont l’emballage est détérioré ni boites de conserves bombées. A la maison, pensez à nettoyer régulièrement votre frigo et à vérifier sa température. Elle doit être entre 0° et 4°. Changez régulièrement vos éponges, véritables nids à microbes et faites bien attention à la propreté de vos planches à découper.

 3. Jouez la carte du bio

Les résultats publiés en 2012 par la DGCCRF montrent que près de la moitié des aliments analysés dans l’union européenne contiennent des résidus de pesticides. Certains d’entre eux sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens et peuvent avoir des conséquences sur la santé du futur bébé. Pour fuir ces toxiques, faites le choix de produits bio (label AB). Ce mode de production bannit l’utilisation de produits chimiques de synthèse (pesticides et engrais chimiques), d’OGM et limite l’utilisation d’antibiotiques pour l’élevage.

Ces recommandations n’ont rien de bien compliqué et vous permettront de garder la forme et d’assurer le bien-être de votre bébé durant ces 9 mois. En cas de doute sur un aliment, adressez-vous au praticien (médecin ou sage-femme) qui suit votre grossesse. Et vous, comment avez-vous vécu ces interdits pendant votre grossesse ?

Alimentation grossesse : votre assiette santé en attendant bébé
2 votes