Belle au naturel

Pourquoi choisir un mascara bio ?

Vous souhaitez adopter un maquillage bio jusqu’au bout des cils ? Qu’est-ce qui distingue un mascara bio d’un mascara dit conventionnel, comment l’appliquer et quelle brosse choisir ? Voici tous nos conseils pour embellir vos yeux grâce à un mascara adapté, tout en prenant soin de cette zone particulièrement sensible.

Petite histoire du mascara

Les premières traces de mascara remontent à 3000 ans avant notre ère, dès l’Égypte ancienne. Le khôl se compose alors de poudre d’antimoine (une roche noire aux reflets bleutés), mêlée à de la graisse de bœuf (suif), parfois de cire d’abeille, et de suie (cendres de bois, amandes calcinées, pétales de roses ou noyaux de dattes brûlés…). À l’époque, le mascara fait même office de protecteur contre les mauvais esprits.

Il faut attendre le milieu du XIXe siècle pour que le mascara soit créé dans sa version modernisée.

En 1880, un certain Eugène Rimmel, chimiste, développe ce produit cosmétique. Il s’agit alors d’un mélange de pétrole et de vaseline. Surnommé « masque » ou « mascarade » par les italiens, il en conservera le qualificatif.

Au début du XXe siècle, le chimiste T.L. Williams, épaulé et inspiré par sa sœur Maybel, lance un nouveau mascara : un pain composé de pigments pour la teinte et de vaseline pour gainer le cil, qui s’applique au moyen d’une brosse. La société Maybelline (contraction de Maybel et vaseline) voit ainsi le jour.

A partir des années 30, le mascara se démocratise. Pour un usage quotidien, il se présente désormais dans une version dite « automatique », c’est-à-dire intégré dans un tube applicateur.

Au fil du temps, des formules résistantes à l’eau (mascara waterproof) apparaissent et des brosses intelligentes se développent.

Quelles sont les différences entre un mascara bio et un mascara conventionnel ?

La grande différence entre un mascara bio et un mascara conventionnel réside dans leur composition :

  • Un mascara issu de la cosmétique bio est fabriqué à base d’ingrédients naturels, produits issus de l’agriculture biologique, sans chimie de synthèse : cires et huiles végétales, pigments naturels, eaux florales, conservateurs issus de la « chimie verte » (existant à l’état naturel). Ces composants renferment donc des actifs naturels, et vont constituer un véritable soin pour les cils : les fortifier, tout en respectant les yeux sensibles.
  • Un mascara dit conventionnel contient généralement des silicones, alcools, parabens, et autres produits de synthèse issus de l’industrie pétrochimique, des ingrédients aujourd’hui controversés pour leur impact sur l’environnement mais aussi sur la peau.

Un mascara bio qui ne coule pas ou un mascara bio waterproof, ça existe ?

Un mascara bio peut avoir une bonne tenue Un mascara résistant à l’eau ou waterproof, risque en revanche de contenir des ingrédients synthétiques non conformes à la cosmétique bio. Sachez également qu’un mascara waterproof nécessite un démaquillant adapté et un démaquillage intense.

Un mascara bio va donc être aussi efficace qu’un mascara issu de la cosmétique conventionnelle, à la différence qu’en plus d’embellir le regard, il agit comme un soin, avec la douceur nécessaire à cette zone fragile.  

Comment appliquer votre mascara bio ?

Femme qui s'applique du mascara

Voici quelques astuces pour apposer son mascara en toute beauté.

Règle numéro 1 : avant de vous lancer, assurez-vous que le produit recouvre uniformément la brosse, pour une application harmonieuse. Il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas de surplus de produit sur la brosse pour éviter de faire des paquets.

  1. Sculptez : appuyez d’abord la brosse du mascara doucement à la racine du cil, en exerçant de petites pressions qui vont bien séparer chaque cil, puis tournez la brosse et tirez les vers le haut, afin d’ouvrir le regard.
  2. Allongez : recouvrir le cil en dirigeant la brosse vers les pointes, en opérant un léger zigzag de gauche à droite pour bien étirer le cil. Terminez ce geste en orientant la brosse vers l’extérieur de l’œil.
  3. Créez du volume : vous pouvez désormais épaissir les cils en repassant une deuxième et dernière couche. Mais attention : pas plus de trois fois, pour éviter un effet carton.

Le maquillage constitue une routine beauté avec ses règles : la pose du mascara intervient ainsi en touche finale.

Comment conserver plus longtemps son mascara ?

La durée de vie moyenne d’un mascara est de 6 mois. Passé ce délai, il sèche. Pour préserver sa texture, ne le brassez pas trop lors des applications, avec des va et vient de la brosse dans le flacon. Veillez à bien fermer le flacon après la pose. Si – malgré vos précautions – votre mascara est un peu sec, vous pouvez ajouter dans le tube une goutte d’eau.

Mascara bio : comment bien choisir la brosse de son mascara ?

Gamme de mascaras bio fleurance nature

Choisir son mascara c’est aussi choisir sa brosse. Tout dépend de l’effet escompté. A chaque type de brosse ses promesses.

Un mascara bio effet volume et yeux de velours

Pour des cils courts et/ou fins, préférez des mascaras bio volume, ils sont dotés d’une brosse épaisse et à poils, une brosse à picots ou une brosse conique.

Un mascara bio longueur pour jouer sur la longueur et un regard intense

Pour des cils courts, une brosse longue, à larges picots reste la plus adaptée, ou – pour les yeux plus sensibles – une brosse fine à poils. Objectif d’un mascara longueur ? Attraper le cil, même court, pour l’étendre avec précision.

Un mascara bio effet yeux de biche

Pour des cils raides, les brosses rondes ou recourbées permettent d’agrandir le regard.

Un mascara bio polyvalent

Pour les indécis et pour des cils courts ou longs, il existe des mascaras « multitâches » qui allient à la fois volume et longueur.

Un mascara pour les yeux sensibles

Si vous avez les yeux sensibles ou que vous portez des lentilles, vous pouvez vous tourner vers des mascaras qui répondront à votre besoin spécifique.

Et pourquoi pas combiner les brosses pour maximiser leurs actions ?

Brosse d'un masacara

Petite astuce : recyclez vos brosses

Adepte du réemploi, réjouissez-vous ! Quand vous avez terminé votre mascara, nettoyez et conservez précieusement le goupillon. Sa brosse vous permettra d’affiner votre maquillage, de séparer et recourber vos cils, tout en éliminant les éventuels « petits paquets ».

Comment retirer mon mascara bio pour me démaquiller les yeux ?

Prendre soin de ses cils c’est aussi les démaquiller tout en douceur.

Une eau micellaire bio reste particulièrement adaptée à cette zone sensible. Il s’agit de retirer le mascara dans un premier temps au moyen de gestes circulaires, puis en passant doucement à la racine des cils, de l’intérieur vers l’extérieur.

Un petit soin pour nourrir le contour de l’œil et le tour est joué : vos cils sont tout disposés à être maquillés dès le lendemain.

Moralité : la question n’est plus pourquoi choisir un mascara bio mais… lequel choisir ?

Publié le 27/04/2021 par Fleurance Nature, modifié le 27/04/2021

Commentaires
Laisser un commentaire

*Champ obligatoire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.