logo_fleurance_nature.pngDepuis l’Antiquité, de nombreux aliments sont  réputés pour avoir un pouvoir stimulant sur la libido des hommes et des femmes. A la recherche d’une sexualité plus intense, on a prêté à ces aliments toutes sortes de vertus érotiques. Pourtant, aucune étude scientifique sérieuse ne prouve les vertus aphrodisiaques de ces aliments.

Entre mythe et réalité, petit aperçu de ces aliments sulfureux 

Les aliments aussi ont une réputation !

Des aliments à la réputation scabreuse sont souvent appelés, à tord, aphrodisiaques. C’est le cas de la banane dont la forme phallique justifie à elle seule cette réputation. Autre aliment concerné par une très mauvaise réputation, c’est l’artichaut. Jusqu’en 1690, artichaut finissait par un « d », comme le mot « chaud », car on prétendait qu’il réchauffait le corps et stimulait la libido. Réputé pour être aphrodisiaque, il était souvent interdit aux femmes. C’est pourtant Catherine de Médicis, épouse d’Henri II, qui encouragea sa culture en France. Les asperges avaient également cette réputation et auraient été interdites au XIXe siècle dans les pensionnats de jeunes filles par les religieuses qui accusaient les asperges d’exciter l’imagination et les sens de ces demoiselles. Quant à l’ail, il est réputé lui aussi pour ses propriétés excitantes. Le Talmud assure même que « L’ail rend le sperme plus abondant ». Dans la France médiévale, on disait qu’un ragoût à l’ail assurait aux jeunes gens fougueux des nuits amoureuses sans fin. La médecine indienne place l’ail et l’oignon parmi les aliments « chauds » et les classe parmi les excitants et aphrodisiaques. C’est d’ailleurs pour cette raison que les Hindous conseillent à « tous ceux dont les sens ne doivent pas être éveillés et qui ne doivent pas avoir de pensées impures » de s’abstenir de consommer de l’ail. Dans Le Livre De L’Ail, Jean-Paul Clébert raconte qu’au « Moyen-Orient, le jeune marié porte une gousse d’ail à sa boutonnière. Elle lui assure une vaillante nuit de noces ». Attention tout de même à ne pas faire fuir votre partenaire avec une haleine qui pourrait, quant à elle, ne pas avoir de propriétés aphrodisiaques !

Les fruits de mer

Les oursins, les écrevisses, le caviar et les huitres font partie des fruits de mer les plus réputés. En ce qui concerne les huitres, il paraîtrait qu’elles ont un effet stimulant qui serait du à leur composition riche en zinc puisqu’il provoque la synthèse de testostérone, hormone qui génère le désir autant chez l’homme que chez la femme. Quant au caviar, il serait lui aussi un très bon moyen de réveiller son désir. Sa principale vertu serait de stimuler la circulation sanguine, chez les femmes comme chez les hommes et d’entraîner donc un afflux sanguin au niveau des parties génitales. De façon générale, les œufs bénéficient également d’une réputation aphrodisiaque, sans doute parce qu’ils font partie du processus de reproduction. Le Kama-Sutra conseille d’ailleurs d’en consommer en grande quantité pour retrouver sa vigueur sexuelle.

Quelques substances célèbres

S’il est un ingrédient qui vous fera plaisir, c’est bien le chocolat ! Adoré des gourmands, il a longtemps été reconnu comme aphrodisiaque et euphorisant. La sécrétion d’endorphine, hormone du plaisir, serait à l’origine de cet état de bien-être provoqué par le chocolat. L’endorphine est d’ailleurs sécrétée lors de l’effort physique et de l’orgasme. Toutefois, il faudrait manger 13 kilos de chocolat pour espérer atteindre le septième ciel ! En ce qui concerne les épices, la plus célèbre est bien sûr le gingembre. Scientifiquement, rien ne prouve  les vertus aphrodisiaques de cet ingrédient, la seule chose qui explique cette réputation ce sont les propriétés vasodilatatrices du gingembre. Le gingembre contient en effet des substances spécifiques, le gingérol et le zingibérène, qui favoriseraient la circulation sanguine, permettant un afflux de sang vers les organes génitaux. Apparemment, cet effet stimulant sur la circulation sanguine profiterait plus aux femmes, en délivrant une douce chaleur dans le bassin. La moutarde ainsi que le piment posséderaient eux aussi ces propriétés vasodilatatrices. Quant au safran, il est censé renforcer l’appétit sexuel grâce à une hormone végétale tonifiante. Enfin, le clou de girofle augmenterait lui aussi l’afflux sanguin, assurant ainsi une meilleure irrigation des organes, sexuels notamment.

Il existe de nombreuses recettes pour épicer vos soirées amoureuses, mais la meilleure des recettes reste bien sûr votre imagination et celle de votre partenaire !

Noter cet article