Vous avez sans aucun doute déjà remarqué ces champs violets, à l’odeur caractéristique lors de vos balades dans la Drôme ou en Provence l’été… Autrefois sauvage, la lavande est maintenant également cultivée.

Alicia, Ingénieur développement produits chez Fleurance Nature a eu la chance de pouvoir visiter l’exploitation de M. Faure dans la Drôme.

Les différentes espèces de lavande

Il existe plusieurs espèces communément regroupées sous le nom de « lavande ». Les plus courantes sont la lavande fine, la lavande aspic et le lavandin qui est un hybride des 2 précédentes. Chacune de ces espèces est cultivée et sélectionnée pour ses propriétés spécifiques.

  • La lavande fine : elle a un rendement très faible (environ 150 Kg de fleurs donneront 1L d’huile essentielle) et une fragrance délicate qui sera privilégiée en parfumerie.
  • Le lavandin souvent confondu avec les 2 autres lavandes, a un rendement bien supérieur et une fragrance plus forte. On le retrouve davantage pour parfumer les produits de la maison.

La culture de la lavande

lavande2Les pieds de lavande et de lavandin connaissent aujourd’hui des problèmes de développement à cause d’un insecte : la cicadelle ou Hyalesthes obsoletus. Cet insecte pique les plants de lavande pour se nourrir. Lorsqu’il pique des plants infectés par des phytoplasmes, il sert de vecteur et propage ainsi le dépérissement à chaque pied de lavande qu’il pique. Il est très difficile aujourd’hui de lutter contre le phytoplasme ou la cicadelle.

Les cultivateurs prennent également soin de garder les champs de lavande propre et d’éviter le développement d’adventices (ou « mauvaises herbes »). Autrefois manuel, l’entretien des champs est aujourd’hui mécanisé. Les différentes pales permettent grâce à un mouvement rotatif de nettoyer autour des plants de lavande sous le contrôle des agriculteurs.

 

La récolte de la lavande et la production d’huile essentielle

Récolte lavande

La lavande est ensuite récoltée. Les plants sont coupés et directement chargés dans une remorque pour être facilement transportés avant d’être distillés. La récolte se fait souvent au plus chaud de la journée quand la lavande est « stressée ». En réponse à un environnement hostile, la lavande produit de l’huile essentielle. En récoltant la lavande lors de fortes chaleurs, les agriculteurs s’assurent donc un meilleur rendement en huile essentielle.
Traditionnellement les plantes étaient distillées dans des alambics en cuivre. Le principe de la distillation par entrainement à la vapeur d’eau est simple. Les plants sont mis en contact avec de la vapeur d’eau qui va entraîner les différentes molécules volatiles des plantes. Ce mélange est ensuite refroidi et reprend la forme liquide. Après décantation, 2 phases distinctes apparaissent : l’huile essentielle au dessus car elle est plus légère et l’eau florale en dessous.

Un grand merci pour ces belles photos à Monsieur Faure qui nous a ouvert les portes de son exploitation.

En savoir plus sur les huiles essentielles

Alicia
Ingénieur développement produits chez Fleurance Nature

La lavande : de la fleur à l’huile essentielle
4 votes