La mémoire constitue l’une des fonctions les plus importantes du cerveau !

Le mécanisme de mémorisation est un phénomène d’une grande complexité dont il semblerait que nous ne connaissions encore que la partie immergée de l’iceberg..

C’est un sujet passionnant qui en intéresse beaucoup !
Tout d’abord, sachez qu’il  n’existe pas une, mais des mémoires !

En effet nous avons plusieurs types de mémoires, les connaissez-vous ?

  • La mémoire à court terme qui nous fait retenir ce que nous lisons par exemple.

  • La mémoire à long terme « implicite » ou mémoire « procédurale du savoir-faire», est la bibliothèque dans laquelle nous puisons et classifions les informations par catégorie : elle se déclenche de manière automatique et inconsciente et s’améliore par la répétition. (ex : faire du vélo)

  • La mémoire à long terme « explicite » qui distingue 3 approches différentes :
    La mémoire épisodique qui enregistre les informations spécifiquement personnelles et dotées d’une charge affective. (Mémoire biographique et narrative)
    La mémoire sémantique, organisée de façon symbolique, qui enregistre des informations partagées. ( Mémoire du vocabulaire, de l’histoire d’une société ..)
    La mémoire explicite déclarative  ou mémoire du « savoir-dire », employée de façon volontaire : elle s’exprime par des mots ou des images accessibles à la conscience.
    La mémoire explicite déclarative peut ainsi s’exprimer avec notre langage.

 

Quelques conseils pour préserver sa mémoire au quotidien :

  1. Les substances à éviter : le tabac, dont la nicotine bloque l’activité de certains récepteurs cérébraux; l’alcool à fortes doses, qui peut provoquer des pertes de mémoire de plusieurs heures et les excitants comme le café ou le thé qui accentuent l’irritabilité et nuisent à la concentration.
  2. Manquer de sommeil peut provoquer des troubles mmnésiques graves. En effet, la mémoire travaille aussi la nuit durant le sommeil paradoxal pendant lequel on consolide sa mémoire procédurale (celle qui permet de se souvenir comment conduire sa voiture par exemple). Quand au sommeil lent, il permet de réactiver et consolider ses souvenirs personnels. En conséquence, se priver d’un seul cycle, c’est empêcher son cerveau de fixer les informations emmagasinées durant la journée !
  3. Le stress, la fatigue, le surmenage ou un état dépressif peuvent également perturber le processus de rappel des données emmagasinées. En effet, le stress et la nervosité sont liés à la production de cortisol, une hormone néfaste pour l’hippocampe (partie du cerveau qui transfère les souvenirs vers la mémoire à long terme), ce qui complique fortement le processus d’enregistrement des donnés..
  4. S’il n’y a pas d’activité miracle, il apparaît évident qu’il faut rester intellectuellement actif et utiliser son cerveau de différentes manières, afin de faire face à d’éventuelles pertes mnésiques. Par exemple, jardiner, voyager, lire le journal, entretenir des relations sociales et la pratique d’Internet seraient des activités salutaires !
  5. Enfin, soyez attentif et réceptif pour enregistrer les informations dans de bonnes conditions !
  6. Rien ne peut remplacer une alimentation bien équilibrée, selon les règles énoncées dans ce dossier.

 

CAPITAL MEMOIRE

Capital Mémoire est un complément alimentaire élaboré à partir des toutes dernières découvertes scientifiques sur la mémoire et la concentration…                                     Découvrez ce produit>>>

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mémoire, consultez notre dossier :

« Entretenez votre mémoire »

  

Noter cet article