Conseils santé

Bien vivre la ménopause

La ménopause survient généralement autour de la cinquantaine. Souvent redoutée, cette période s’accompagne de désagréments quotidiens plus ou moins gênants dus aux modifications hormonales. Il existe des astuces et des moyens naturels, tels que les compléments alimentaires, pour passer ce cap en douceur.

La pré-ménopause

La ménopause n’arrive pas de manière brutale. Elle est précédée d’une période de chamboulement hormonal d’environ deux à sept ans : la pré-ménopause.Les premiers signes débutent en moyenne entre 45 et 48 ans. Au début, le taux d’œstrogène est en excès par rapport à celui de la progestérone. Les cycles deviennent plus courts et sont parfois accompagnés de petits signes tels que :

  • Des seins gonflés et douloureux,
  • De la rétention d’eau,
  • Un manque d’énergie,
  • Un ventre ballonné,
  • Une humeur changeante,
  • Des troubles du sommeil et des insomnies.

La balance s’inverse lorsque la sécrétion d’œstrogènes se met à baisser. Les règles s’espacent et sont parfois plus abondantes. Ce manque d’œstrogène peut être à l’origine de perturbations touchant votre sommeil, votre moral, votre peau…  En théorie du moins, car en pratique, on peut aussi alterner hypo et hyper-oestrogénie d’un cycle sur l’autre.

La ménopause : à quel moment se déclare-t-elle ?

On dit qu’une femme est ménopausée après 12 mois sans règles. Cet arrêt définitif des menstruations survient autour de 50 ans et concerne environ 400 000 femmes par an en France. Mais ce n’est qu’une moyenne.

Dans la réalité 10 à 15% des femmes seront ménopausées avant 45 ans, une sur deux avant 50 ans et globalement neuf sur dix entre 45 et 55 ans. Impossible de savoir à l’avance quand la ménopause débutera car elle est programmée génétiquement. Toutefois certains facteurs peuvent jouer. C’est le cas du tabac qui avance l’âge moyen de la ménopause.

Le saviez-vous ?

Chez 1% des femmes, les ovaires s’arrêtent de fonctionner avant 40 ans. On parle alors de ménopause précoce ou d’insuffisance ovarienne prématurée.

Nos conseils à la ménopause

Rassurez-vous, 20% des femmes traversent cette période sans encombre. Néanmoins pour passer le cap en douceur il convient d’adopter de bonnes règles hygiéno-diététiques et de suivre quelques conseils.

Contrôler ses kilos en période de ménopause

A la ménopause, on a tendance à gonfler et à prendre du poids. En cause, la baisse naturelle du métabolisme après 45 ans.

Passé cet âge, il est préférable d’opter pour un régime pauvre en graisses et en sucres rapides. Privilégiez des aliments frais tels que les légumes verts, les fruits (1 à 2 par jour), les viandes maigres et les poissons.

Associez-y des plantes qui facilitent les fonctions d’élimination de l’organisme comme la bardane, les queues de cerises et le fenouil, le frêne, le thé vert ou le bouleau. A prendre sous forme de compléments alimentaires pour le côté pratique et à conjuguer au fucus et au guarana qui aident au contrôle de votre poids.

Atténuer les bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont l’un des effets les plus connus de la ménopause. L’effet bénéfique du soja ou de ses dérivés, sur les bouffées de chaleur, n’est plus à démontrer. Il est dû à la richesse de ses graines en isoflavones (phyto-œstrogènes). Pas fan de tofu ? Vous pouvez en consommer sous forme de compléments alimentaires. La dose à respecter est d’environ 1mg/kg de poids corporel et par jour (soit 60 mg par jour pour une personne de 60 kg).*

*Déconseillé aux femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein. Parlez-en à votre médecin

Conserver des os en bonne santé

Pour conserver une bonne ossature, il faut veiller à avoir un apport suffisant en calcium. Or, après la ménopause, les pertes en calcium augmentent. Pour vous y aider, vous pouvez consommer une eau qui en contient.

Pour permettre la fixation du calcium sur ses os, un apport en vitamine D est par ailleurs indispensable. On en trouve dans certains aliments (poissons gras, viande), essentiellement d’origine animale, mais elle est également synthétisée par notre peau sous l’effet du soleil.

Il existe aussi des compléments alimentaires qui associent calcium et vitamine D.

Bon à savoir !

L’huile d’onagre est une huile appréciée de tous car elle contient des acides gras insaturés, pénètre facilement l’épiderme, l’adoucit et l’apaise. Appliquée en soin cosmétique ou consommée sous forme de complément alimentaire, elle est un véritable allié pour les peaux mature !

Maintenir un cœur en forme

Le cœur est une machine qui s’entretient. Pratiquer 35 à 40 mn d’activité physique* trois ou quatre fois/semaine (marche rapide, vélo, natation), vous aidera à vous maintenir en forme.

Mettez au menu des poissons gras et des huiles (colza, lin, noix) car ils regorgent d’oméga-3 qui contribuent à une fonction cardiaque normale et agissent sur l’équilibre émotionnel et les troubles de l’humeur. Pour atteindre la bonne dose, vous pouvez les prendre sous forme de compléments alimentaires.

Garder une jolie peau

La baisse des œstrogènes a tendance à favoriser l’apparition des rides et à rendre la peau moins élastique. Les mots d’ordre : hydratation et protection solaire. N’oubliez pas que les UV sont le principal facteur de vieillissement de la peau et sont à l’origine des tâches.

Pour rendre souplesse et élasticité à votre peau, rien de tel que l’huile de bourrache. Extraite des graines de la fleur et riche en acide gamma-linolénique, elle contribue naturellement à la beauté de la peau. Vous la trouverez également sous forme de complément alimentaire.

Sources :
*« Activité physique, contextes et effets sur la santé » (INSERM-avril 2008)

Huile d’onagre bio
Bourrache – Onagre bio
Capital Féminité
magnesium-marin-b6
Magnésium marin – B6
Sauge plus bio

Publié le 17/08/2016 par Valérie Debray, Docteur en Pharmacie, modifié le 13/08/2021

Commentaires (5)
Laisser un commentaire

*Champ obligatoire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

Très intéressant ! Des articles comme celui ci nous aident à nous diriger vers des solutions simples. Je souligne l'efficacité des comprimés pour la ménopause matin et soir qui sont très efficaces contre les bouffées de chaleur.

Judith
posté le 04 janvier 2018

Très intéressant.

Ali
posté le 03 août 2018

Super cet article, c'est toujours mieux de se soigner avec des plantes. Continuez et bel été a toutes

jocelyne blot
posté le 03 août 2018

Tres bon article. Et bon conseil. Je suis tres medecine douce ,je suis suivie par une homeopathe. Et cela marche tres bien ,pour certains problemes. De sante. Rien ne vaut que la medecine naturelle et une bonne hygiene de vie

Odile
posté le 03 août 2018

Bonjour, Auriez-vous une crème pour l'irritation vaginale.

jordanie
posté le 06 mai 2021