Vivre au naturel

Apprendre à décrypter une étiquette cosmétique pour limiter les risques

Au niveau des cosmétiques, privilégiez l’utilisation de cosmétiques bio (Labels Cosmebio, Nature et progrès, BIDH..) aux cosmétiques dit « conventionnels » qui contiennent potentiellement des perturbateurs endocriniens (parabens, phtalates, phenoxyethanol..).

Veillez également à éviter les filtres chimiques dans vos soins solaires (plus particulièrement le 4-Méthylbenzylidène camphre (4-MBC), dont des études ont notamment montré des effets délétères*) Il est recommandé d’utiliser des crèmes solaires ne contenant que des filtres minéraux et d’éviter les nanoparticules désignées par le symbole [nano] dans la composition inscrite au dos du produit.

Si vous ne choisissez pas des soins cosmétiques BIO, apprenez à décrypter les étiquettes de vos soins et évitez autant que possible :

– Les sels d’aluminium

– Les parabens (méthyl paraben, propylparaben..)

– Les substances halogénées (à base de chlore et brome, Triclosan..

– Les matières 1ères éthoxylées (PPG, PEG et phénoxyéthanol)

– Les aldéhydes et les libérateurs de formaldéhyde (Quats..)

– L’EDTA (acide éthylène diamine tétra acétique)

– Le BHT(Butylhydroxytoluène).

*Schlumpf M, Schmid P, Durrer S, Conscience M, Maerkel K, Henseler M, Gruetter M, Herzog I, Reolon S, Ceccatelli R, Faass O, Stutz E, Jarry H, Wuttke W,Lichtensteiger W., Endocrine activity and developmental toxicity of cosmetic UV filters–an update. Toxicology. 2004 Dec 1;205(1-2):113-22

Publié le 06/07/2017 par Fleurance Nature, modifié le 30/03/2021

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

*Champ obligatoire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

Bonjour , j'aime votre article , je prends toujours plus de bio pour les soins de la peau, mais j'ai encore des produits non bio , merci pour vos conseils ..

Franziskus
posté le 09 février 2018