Vivre au naturel

Les aliments pro-inflammatoires : comment limiter leur consommation

Le système digestif ne s’est pas adapté à l’alimentation moderne qui s’est trop rapidement transformée. L’alimentation transformée a tendance à agresser la paroi intestinale, ce qui provoque le passage dans le sang de certaines molécules ne devant pas s’y retrouver. Résultat : le développement d’un terrain plus favorable aux maladies et aux maladies inflammatoires en particulier.

Cela signifie qu’en réduisant ou en arrêtant la consommation de certains aliments pro-inflammatoires, on cesse d’alimenter le problème et on limite les risques.

Il est donc conseillé d’éviter les excès :

  • De viandes
  • De produits laitiers
  • De céréales à gluten
  • De graisses saturées et trans, sucres rapides
  • De café
  • D’alcool
  • D’épices et condiments agressifs comme le poivre, la harissa, le nuoc-mâm (qui contient de fortes concentrations d’histamine)
  • D’additifs : glutamate de sodium (ou MSG) en particulier
  • D’aliments industriels/ transformés contenant des additifs, des excès de sel, de sucre, des graisses saturées, des oméga 6

Publié le 02/09/2015 par Michel de Sarrieu, Docteur en pharmacie, modifié le 30/03/2021

Commentaires
Laisser un commentaire

*Champ obligatoire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.