Nous sommes tous de plus en plus concernés par le recyclage, le fait de limiter nos déchets et de réutiliser au maximum nos objets du quotidien, tout cela dans une démarche de protection de l’environnement. Alors pour certains objets comme les lunettes de vue et les médicaments, on fait comment ?

Les médicaments, une catastrophe environnementale… pourtant recyclables !

Chaque année, les français achètent des millions de médicaments et la plupart du temps, ils se périment ou ne servent plus et se retrouvent dans la poubelle, l’évier ou les toilettes.
Erreur ! Les médicaments sont dangereux pour l’environnement ainsi que pour notre santé. Par exemple, les médicaments jetés à la poubelle peuvent être trouvés par les enfants et cela présente un danger s’ils les avalent. Sachez également, qu’une fois jetés dans le lavabo, les médicaments ne sont pas bien traités par les stations d’épuration qui ne sont pas faites pour éliminer ces substances. Pensez donc que tous ces résidus de médicaments se retrouvent dans nos sols ou nos eaux fluviales.
De plus, ne conservez pas des restes de traitements ou des médicaments périmés dans le but de les réutiliser plus tard sans aucun avis médical, vous mettez votre santé en danger !

Alors, une à deux fois par an, nous vous conseillons de faire le tri dans votre armoire à pharmacie et de vous rendre chez votre pharmacien qui a l’obligation de récupérer gratuitement tous les médicaments non utilisés, avec ou sans les boîtes. Une loi les y oblige depuis 2007. C’est une question de santé publique ! Ces médicaments sont alors incinérés selon des normes bien précises afin de se transformer en énergie. Depuis 2009, l’association responsable du recyclage de toute la filière pharmaceutique Cyclamed, ne redistribue plus ces médicaments aux ONG œuvrant dans les pays en voie de développement, trop de lacunes logistiques (stockage…) ayant été relevées ainsi que des risques de trafic de médicaments.

Et les lunettes de vue, qu’est-ce qu’on en fait ?

Pour les myopes, les astigmates, les presbytes… Bref, pour les 79% de Français portant des lunettes (et/ou des lentilles), la question au moment de les changer se pose toujours. Puisque la plupart des personnes portant des lunettes les renouvellent tous les 3,5 ans en moyenne, ça en fait des paires encore en bon état qui peuvent servir à d’autres non ?

C’est pour cela qu’il existe un second marché pour les lunettes et plus particulièrement un marché de l’occasion et du recyclage à destination des pays en voie de développement, où peu de personnes ont les moyens de s’offrir des verres correcteurs. Quand on sait que le prix moyen d’une paire de lunettes est de 277€, la somme représentée par les lunettes recyclées est énorme !
Alors, la prochaine fois que vous changerez de monture et/ou de verres correcteurs, pensez à ramener vos anciennes paires chez votre opticien. Ils ne sont pas encore obligés par la loi à les reprendre, mais ils sont presque tous équipés de bornes de collecte ! Vos lunettes entreront ainsi dans un processus de valorisation à but humanitaire. En effet, il existe de nombreuses fondations et organisations internationales qui se chargent de collecter ces lunettes, d’évaluer leurs corrections et de les acheminer dans les pays en voie de développement afin de les distribuer à des déficients visuels encore non équipés. Au moins, en ne jetant pas vos lunettes à la poubelle, vous faites un geste pour la planète ainsi que pour ses habitants !

En matière de recyclage, il est important de penser à tout. Maintenant, presque tout se recycle, se réutilise, alors évitons de jeter à la poubelle sans se renseigner auparavant. L’année dernière, nous avions publié un article sur les réflexes recyclage dans la salle de bains que vous aviez particulièrement apprécié, alors pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu, c’est le moment !

Plus d’infos :


Le site de Lions Club International >>

Le site de l’association Lunettes Sans Frontières >>
Le site de la Fondation Krys >>
Le site de l’association Cyclamed >>

Noter cet article