La soupe au chou a eu raison de vous ?  Bonne nouvelle, le printemps sonne la belle saison des fruits et légumes colorés et variés. L’asperge, véritable hirondelle du règne végétal, donne le coup d’envoi de la saison nouvelle !

L’asperge, l’« aristocrate du printemps »

Blanche, violette, verte… l’asperge annonce le printemps. Si la blanche pousse entièrement sous terre à l’abri de la lumière, la verte grandit à l’air libre, et a une saveur plus marquée, avec un bourgeon presque sucré. Et la violette ? C’est une asperge blanche dont la pointe a été exposée à la lumière !asperges

Récoltée à la main de mars à juin, il faut s’assurer que l’asperge ne soit pas molle, mais cassante sous le doigt, pour la choisir la plus fraîche possible. Quant au bourgeon, il doit être serré, et sa peau bien lisse.

L’asperge est bien connue pour être diurétique, dépurative et légèrement laxative. Elle contient des flavonoïdes, des caroténoïdes et des acides phénoliques. Ces composés auraient des propriétés antioxydantes.

De plus, les asperges ont une teneur élevée en vitamine B9 (100 μg /100g), recommandée aux femmes enceintes qui ont des besoins plus élevés.

Comment déguster l’asperge ?

Composée à 30 % d’eau, ce légume frais doit être consommé rapidement après cueillette, et conservé pas plus de 24h au réfrigérateur. Pour la cuisson, l’asperge blanche doit être épluchée, mais cela est facultatif pour la verte.

L’asperge est délicieuse crue (plutôt la verte), cuite à la vapeur ou dans un peu d’eau, pendant un temps très réduit. On peut la déguster avec une vinaigrette au goût léger riche en bons omégas 3, ou simplement grillée dans un petit filet d’huile, enfin plus travaillée dans un cake salé. Elle accompagne très bien viande et poisson.

Le saviez-vous ?

L’asperge pousse toute seule et demande peu d’intervention technique et de traitements chimiques, et ça, c’est une très bonne nouvelle !

– Avez-vous déjà remarqué l’odeur caractéristique de l’urine juste après avoir mangé des asperges ? Elle est tout à fait normale, et due à l’élimination du méthyl-mercaptan, un dérivé soufré.

Pas barbante, la rhubarbe

La rhubarbe, quelle plante étonnante ! Avec ses grandes tiges très acides, on a vite fait de la remiser dans les confitures, d’autant qu’elle ne semble pas forcément simple à utiliser. Et pourtant la rhubarbe, très facile à cultiver et à récolte généreuse, est un trésor à décliner dans de nombreuses préparations. rhubarbe

Avant de commencer, sachez que seules les côtes et les tiges de la feuille (ou pétiole) la rhubarbe se consomment. Les feuilles sont toxiques. La récolte a lieu d’avril à septembre.

La tige de rhubarbe est une source de fibre incontournable. Elle en contient plus que l’avoine, pourtant réputée dans les « régimes » riches en fibres. Ainsi, la rhubarbe permet de diminuer le cholestérol sanguin et réguler la fonction intestinale. Elle est également riche en calcium, magnésium, potassium et en phosphore.

Comment déguster la rhubarbe ?

Sous forme de mousse, glace, yaourt glacé, boisson frappé, en coulis sur du fromage blanc, dans des tartes, crumbles et clafoutis… La rhubarbe est délicieuse en dessert sucré. Pensez à ajouter un peu de sucre (non raffiné) dans vos préparations pour atténuer l’acidité du fruit. On peut également en faire de la confiture, avec de la pomme par exemple, pour un résultat très équilibré en bouche.

La rhubarbe s’invite aussi dans les plats salés : dans les soupes, avec du poulet, dans une farce… Cru, il est possible de la manger à la croque-au-sel.

Le saviez-vous ?

  • Si elle est souvent dégustée comme un fruit, la rhubarbe serait un légume selon les botaniste !
  • La racine de la rhubarbe est utilisée traditionnellement pour ses effets laxatifs.
  • Ne jetez pas vos feuilles de rhubarbes ! Elles permettent de réaliser un insecticide efficace contre les pucerons.

Pour faire cet insecticide :
– Plonger 1.5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d’eau bouillante.
– Porter à ébullition et éteindre le feu.
– Laisser infuser au moins 24 heures.
– Pulvériser non dilué

De plus, elles sont excellentes pour nourrir votre compost.

Cœur d’artichaut

Avec ses nombreuses feuilles et son cœur moelleux tant attendu, l’artichaut qui est un chardon domestiqué, est un légume délicieux, très bon pour la santé. Simple à préparer, il constitue une très bonne entrée, ou l’accompagnement savoureux d’un repas de printemps. En fait, nous consommons le « capitule » qui porte les bractées. A ne pas confondre avec les feuilles d’artichaut qui sont fixées le long de la tige et que l’on utilise traditionnellement pour ses actions sur le foie et la vésicule.artichauts

La saison de l’artichaut s’étend de mai à août. Cultivés au soleil, en semis ou en plants, il est vert ou violet, et surtout délicieux.

Pauvre en lipide et en cholestérol, il est l’allié de la détox du printemps. Ses bénéfices sur la santé sont multiples. L’artichaut fait partie des aliments « alcalinisants » qui rééquilibrent le pH des aliments « acidifiants » trop nombreux dans notre alimentation (viandes, produits laitiers…)

L’artichaut est une source intéressante de fibres, bénéfiques pour le transit intestinal, et riche en polyphénol.

Comment déguster l’artichaut ?

Le plus simple pour consommer ce légume printanier est de le faire cuire dans de l’eau bouillante et de manger les feuilles (bractées) et le cœur avec une sauce (vinaigrette, beurre, échalote…). L’artichaut se déguste nature en glissant ses dents sur chaque feuille jusqu’au cœur, mais également en salade, en soufflés, en potage, dans les cakes salés ou encore farcis.

Les petits artichauts violets se également dégustent crus ou frits à la poêle après les avoir « tournés »

Le saviez-vous ?

  • L’expression « avoir un cœur d’artichaut » vient des nombreuses feuilles de l’artichaut, qui se détachent d’un seul cœur, tout comme une personne qui a « un cœur d’artichaut » tombe amoureux de toute personne qui lui semble digne d’intérêt.
  • Chaque année depuis 1949, la ville de Castroville au Texas célèbre le Festival de l’Artichaut, dont Marilyn Monroe fut la première reine officielle

Mise à jour : avril 2016

Place aux fruits et légumes de printemps !
3 votes