Une chose est sûre, la respiration est vitale, mais respirer ne doit pas être seulement un réflexe ! La respiration apporte à notre organisme de nombreux bienfaits si elle est bien pratiquée. Voici quelques conseils pour une respiration idéale…

Avoir conscience de sa respiration !


Et oui, l’idée peut paraître toute simple, mais c’est en prenant conscience de sa respiration que l’on fait du bien à son corps. Les yogis et les adeptes de la méditation le savent bien, c’est en se concentrant sur leurs inspirations et expirations qu’ils parviennent à faire abaisser leur rythme respiratoire, cardiaque et celui du cerveau, permettant ainsi d’apaiser rapidement le corps et l’esprit. En effet, une fréquence respiratoire rapide est souvent due à un état de stress et d’anxiété et cette accélération de la respiration accentue ainsi ces émotions. Respirer lentement, profondément et en toute conscience est donc le moyen le plus simple de faire disparaître ces sensations désagréables et nocives pour notre bien-être.

Quels sont les effets de la respiration sur la santé ?

A maitriser sa respiration, on gagne en bien-être ! Plus zen donc, on ressent moins le stress et l’anxiété. De plus, l’air que nous inspirons est porteur d’oxygène pour les globules rouges de notre sang et donc pour tous les organes, les muscles et tissus. Si nous respirons mieux nous laissons mieux circuler l’oxygène qui nourrit notre corps. La respiration abdominale permet également de se relaxer et de soulager des douleurs du dos par exemple.

Qu’est ce qu’une bonne respiration ?


Sachez par exemple que la fréquence respiratoire moyenne est de quinze respirations par minute. En pleine méditation, certaines personnes peuvent réussir à descendre à 6 ! Pour gagner en bien-être, il ne s’agit pas d’essayer d’atteindre ce chiffre, mais tout simplement d’essayer de ralentir ce rythme. De plus, lorsque l’on respire par pur automatisme on a tendance à n’utiliser que le haut de notre poitrine en bloquant notre diaphragme. Or, la base de la respiration abdominale, c’est de respirer avec le ventre. Il doit se gonfler à l’inspiration et de se dégonfler à l’expiration. Il faut prendre son temps et surtout au moment de l’expiration qui doit être plus longue. Pour avoir pleine conscience de cet air et donc penser à gonfler et dégonfler le ventre, il est conseillé au départ de poser une main sur le ventre et de fermer les yeux. Ainsi, il faut se concentrer pour essayer de ressentir cet air qui entre, qui traverse et qui sort du corps. Il existe différentes façons de pratiquer cette respiration abdominale (assis, couché, debout…), mais la base reste la même. L’essentiel étant de réussir à ralentir le rythme, de respirer avec le ventre et le nez (et non la bouche). Beaucoup de petits exercices sont faisables à la maison pour vous entrainer, et une fois que vous maitrisez votre respiration, vous pouvez ainsi l’appliquer n’importe quand, n’importe où, dès que le besoin se fait ressentir ! Sinon, vous pouvez aussi vous inscrire à des cours de relaxation ou de sophrologie, il paraît que ça fait un bien fou !


En bref, pensez à votre respiration et vous devriez en ressentir les bienfaits…

Quelques ouvrages sur la respiration :


– La respiration abdominale de Jean-Claude Marion (Courrier du Livre, 2008)

– Guérir de David Servan-Schreiber (Pocket, 2005)

– Respirer la vie de Catherine Ternaux (La Table ronde, 2003)

– L’art de bien respirer de Tony Courthiade (Jouvence, 2008)

Noter cet article