Michel de Sarrieu, Directeur scientifique de Fleurance Nature
et Docteur en pharmacie, était invité le 23 octobre dernier à participer à une table ronde intitulée « Les compléments alimentaires, source de bien-être » dans le cadre du SIAL (Salon International de l’Alimentation, vitrine mondiale de l’agroalimentaire). L’objet de cette conférence était de faire le point sur le secteur des compléments alimentaires afin de mieux comprendre les enjeux de la micronutrition notamment et de répondre aux attentes des consommateurs.

En tant qu’expert des plantes, Michel de Sarrieu est intervenu spécialement pour présenter la nouvelle réglementation sur l’utilisation des plantes médicinales dans les compléments alimentaires, applicable depuis le mois d’août 2008. En effet, 2 nouveaux décrets sont venus clarifier l’utilisation de certaines plantes dans les compléments alimentaires. Il faut savoir qu’avant ces décrets, les produits contenant des plantes inscrites à la pharmacopée (dont le thé, la pomme, …) étaient théoriquement réservées à la vente en pharmacie donc considérées comme des médicaments ! En pratique, cette nouvelle réglementation offre de plus amples opportunités de développement grâce à 148 plantes libérées du monopole de la pharmacie, dont certaines sont totalement inédites dans les compléments alimentaires en France.
Ainsi depuis plusieurs années, la réglementation française des compléments alimentaires est de mieux en mieux encadrée afin d’assurer la qualité, la traçabilité et la sécurité des produits. Cependant des progrès restent à faire au niveau européen pour harmoniser des législations, et l’action des organisations professionnelles telles que SYNADIET (Syndicat des fabricants de produits naturels, diététiques et compléments alimentaires) devrait se poursuivre dans ce sens.

Noter cet article