Cela fait des années que l’on attend impatiemment à chaque fois, la période des soldes pour renouveler notre garde-robe tout en faisant de bonnes affaires ! 5 semaines en été et 5 semaines en hiver qui nous promettent toujours plus chaque année : -30%, -40%, -50% et même jusque -70%… Zoom sur ce phénomène. La réglementation, les dates, vos droits… Découvrez tout sur les soldes !

Quand ont lieu exactement les soldes !

Les dates de début et de fin des soldes sont presque communes à tous les départements, mais il existe toujours quelques exceptions notamment pour les zones touristiques ou frontalières, comme c’est le cas des Alpes-Maritimes et de Monaco par exemple qui débutent plus tôt. Les fameux rabais tant attendus, ont lieu deux fois par an, en hiver et en été, et durent désormais 5 semaines maximum (les soldes duraient auparavant 6 semaines). Pour les soldes d’hiver, ça commence toujours le deuxième mercredi du mois de janvier (sauf si celui-ci tombe après le 12) et celles d’été, le dernier mercredi du mois de juin (sauf si celui-ci tombe après le 28). De plus, depuis la récente loi de modernisation de l’économie, les commerçants disposent de 2 semaines supplémentaires de soldes « flottantes ». Elles viennent combler le manque à gagner du passage de 6 à 5 semaines et permettent aux commerçants de répartir leur déstockage plusieurs fois dans l’année. Ces 2 semaines flottantes peuvent être cumulées ou pratiquées en deux fois une semaine. Attention cependant, ces soldes devront se terminer au maximum 30 jours avant la date de début des soldes saisonnières (été ou hiver) !

Qu’est-ce qu’on achète pendant les soldes ?

Le secteur des soldes par excellence est le prêt-à porter ! Vêtements femmes, enfants, hommes, les soldes sont l’occasion d’acheter neuf à des prix très intéressants ! Mais au fil des années, on a vu évoluer cette pratique à d’autres secteurs comme l’équipement de la maison et même des services tels que des voyages ! En réalité, les soldes ont été créées afin de permettre aux commerçants d’écouler leur stock de marchandises de manière accélérée, ce qui justifie donc que seuls les articles ayant été payés et proposés à la vente (au prix normal) pendant au moins un mois peuvent porter l’étiquette « Soldes ». Les secteurs de l’habillement et de la décoration peuvent donc facilement remplir ces critères, et pour les voyagistes, seules les prestations de services revendues par un commerçant qui en a acquis de manière ferme et définitive une quantité déterminée non renouvelable auprès d’un autre opérateur peuvent être soldées. C’est notamment le cas des voyages et des séjours à forfait.

Quels sont vos droits et comment ne pas se faire avoir ?

En ce qui concerne les prix, le prix soldé doit être appliqué sur le prix pratiqué au cours des 30 derniers jours et l’étiquette doit préciser l’ancien prix barré, le nouveau prix et le taux de la réduction. Ainsi, vous n’êtes pas trompé ! Aussi, sachez que toute publicité relative à des soldes doit mentionner les dates de début et de fin de l’opération, ainsi que la nature des marchandises sur lesquelles elle porte, si elle ne concerne pas tous les produits du magasin. Dans le magasin, la distinction entre les articles soldés et non soldés doit être visible et passer par un étiquetage précis ou une localisation séparée dans le magasin… Et ce n’est pas parce que vous achetez en solde, que le produit perd toutes ses garanties. Effectivement, la garantie appliquée est identique en période de soldes. Si vous vous apercevez que votre produit comporte un défaut de fabrication ou un vice caché, le commerçant est alors obligé de vous échanger l’article ou de vous le rembourser. En revanche, le magasin n’est pas obligé de pratiquer un échange ou un remboursement s’il n’y a pas de défaut sur le produit. C’est le cas par exemple, si le produit ne vous convient pas ou si la taille du vêtement n’est pas adaptée. Même si hors périodes de soldes, la plupart des commerçants vous l’échangent sans problème, là ils ne sont pas tenus de le faire, sauf s’ils souhaitent vous faire un geste commercial. S’il ne souhaite pas le faire, le vendeur doit cependant bien préciser cette mention dans le magasin ou sur le ticket de caisse. Pour ce qui est de la vente à distance ou en ligne, cette règle « ni repris, ni échangé », n’est pas valable car vous bénéficiez toujours de votre droit de rétractation de 7 jours (même sur un produit sans défaut).
Alors, maintenant que vous avez toutes les infos nécessaires, à vous les soldes réussies !
Et profitez des très très bonnes affaires de Fleurance Nature !

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes : http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/index.htm

Noter cet article