Plusieurs organes ont un rôle clé quant à la détoxification naturelle de l’organisme :

1. Le foie en priorité
2. Les intestins
3. Les reins

Découvrez leurs rôles respectifs au coeur du grand « nettoyage » de notre organisme..

Comment réagit notre organisme face à cette « pollution interne » ?

 1.Le rôle du foie :

Le foie est le principal organe de détoxification : c’est une véritable « usine métabolique » qui rend utilisable par l’organisme tous les aliments que nous ingérons.
C’est l’organe qui effectue le plus grand nombre de transformations chimiques.(et le plus volumineux du corps humain !)
Les 3 principaux rôles du foie :

a. Filtrer le sang :

L’une des premières fonctions du foie est de filtrer le sang. Il permet entre autre d’en évacuer la quasi totalité des toxines avant qu’il ne rejoigne la circulation générale.

b. Sécréter la bile qui élimine certaines graisses et toxines :

Le foie fabrique jusqu’à un litre de bile par jour (stockée dans la vésicule biliaire) qui est déversée après chaque repas dans l’intestin grêle afin de permettre la digestion des graisses et l’élimination des substances toxiques.

c. Décomposer certains produits chimiques indésirables :

Le foie, lorsqu’il fonctionne bien, reconnait et neutralise toutes les substances chimiques indésirables endogènes (produites naturellement par l’organisme) et exogènes (introduites par l’alimentation et l’environnement externe)
Conséquence de cette détoxication : des radicaux libres sont naturellement produits par le foie lors de l’inactivation des substances toxiques. Normalement, ces radicaux libres sont neutralisés par le « glutathion », un anti-oxydant naturellement présent dans le foie.
Le foie a donc un rôle essentiel puisqu’il est normalement capable d’éliminer seul les toxines et de veiller à ce qu’aucune substance ne devienne toxique pour l’organisme. Ainsi, en cas de défaillance du foie, ou si trop de toxines sont accumulées à cause de l’environnement ou de l’alimentation, il est possible qu’il ne puisse plus les éliminer correctement et qu’elles s’accumulent alors dans l’organisme et s’attaquent au système immunitaire !

La muqueuse des intestins et la flore intestinale ont un rôle de « barrière » pour les toxines en les empêchant d’être absorbées dans l’organisme. Pourtant, lorsque les toxines sont trop nombreuses, la muqueuse de l’intestin ne peut plus assurer son rôle « normal », elle devient plus perméable et laisse pénétrer des toxines dans l’organisme.

On peut renforcer l’efficacité de la barrière intestinale en consommant des probiotiques, tels que le Lactobactillus acidophilus qui aident à la détoxification des déchets biologiques en rééquilibrant la flore intestinale.

Les reins sont des organes centraux : ils filtrent chaque jour 180 litres de sang et produisent en moyenne 1,5 litre d’urine !
Donc la purification de l’organisme passe forcément par les reins :

  • Ils régulent les échanges de sels et stabilisent le volume sanguin pour garantir un bon équilibre.
  • Enfin, l’urine permet l’élimination des substances toxiques et des déchets de l’organisme.

Il est important de boire suffisamment d’eau (environ 1,5 litre par jour) pour ne pas altérer le bon fonctionnement des reins.

Découvrez notre dossier détox

 

Noter cet article