Savez-vous que notre chevelure moyenne contient 120 000 à 170 000 cheveux ? Mais elle en perd aussi une centaine par jour…A raison d’environ un centimètre par mois, les cheveux ont une croissance rapide.
De tout temps, nos cheveux, reflet de santé et de beauté, sont un signe extérieur de reconnaissance sociale et un symbole de séduction, chargés d‘une profonde signification psychologique. C’est pourquoi aujourd’hui, bien les entretenir est une préoccupation importante. Pour cela, il faut d’abord comprendre comment est constitué un cheveu.

Constitution du cheveu
Le cheveu est composé d’une racine vivante : interne, invisible à l´oeil nu, enfoncée dans le cuir chevelu et d’une tige : partie externe et visible, en hélice constituée de protéines qu’on appelle kératine. Cette substance protéique dure et fibreuse provenant des cellules mortes, est le constituant essentiel du cheveu.

Dans sa partie visible, le cheveu est constitué,  de 3 couches :
La cuticule, couche la plus externe, est constituée de plaques de kératine en forme d’écailles qui se recouvrent partiellement. Les céramides constitués d’acides gras essentiels scellent entre elles les écailles. C’est une protection imperméable de la tige contre les agressions extérieures.
Le cortex est la partie structurale primaire de la tige du cheveu, qui contient des chaînes de protéines kératines. Ces longues chaînes sont ce qui donne au cheveu force, cohésion et élasticité. Le cortex absorbe l’eau facilement et c’est pourquoi les cheveux agressés (colorations, défrisages, brossages…) sont poreux et désolidarisés. Ils ont perdu leur couche de cuticule, exposant leur cortex hydrophile.
La moelle est la partie centrale creuse de la tige du cheveu, constituée de cellules sans noyau. Encore appelée la région médullaire, c’est comme un petit tunnel au centre de la tige du cheveu.

Cycle de croissance du cheveu
Les cheveux ne poussent pas continuellement mais selon un rythme cyclique et saisonnier. Les phases de croissance (phase anagène), de repos (phase catagène) et de mort du cheveu (phase télogène) se succèdent. A la mort du cheveu, le cycle se poursuit et un nouveau cheveu pousse l’ancien.

Les besoins nutritifs de nos cheveux…
Pour permettre au cheveu de croître normalement, la racine a besoin d’un apport constant en oxygène, protéines, sels minéraux, et vitamines que lui fournissent les vaisseaux sanguins. Une bonne hygiène alimentaire est donc la première condition de la croissance des cheveux. Des déficiences nutritionnelles contribuent à accélérer la chute des cheveux en affaiblissant leur tige, causant ainsi leur cassure et ralentissant leur repousse.

Attention aux agressions répétitives des cheveux !
La solidité du cheveu est due à différents types de liaisons : liaisons hydrogènes, peptidiques et ponts disulfures (provenant des acides animés soufrés – méthionine, cystéine) qui peuvent être altérées par divers traitements (permanente, défrisage…). En plus de cela, nos cheveux subissent d’autres types d’agressions quotidiennes: soleil, temps sec ou humide, brushing à répétition. Celles-ci peuvent à terme fragiliser, ternir et déshydrater le cheveu par une dégradation importante des écailles. D’où l’importance de bien nourrir nos cheveux et d’utiliser des produits adaptés.

Retrouvez notre complément alimentaire Fortifiant Masse Capillaire

Noter cet article