Qu’on ait 5, 15, 30, 45 ou plus de 65 ans, presque aucun d’entre nous ne peut résister à la tentation du chocolat ! Sauf peut-être ceux qui ne l’apprécient pas mais ils sont rares… Petit sondage en interne, chez Fleurance Nature, sur 20 personnes interrogées seules 2 personnes n’aiment pas le chocolat ! Bluffant n’est-ce pas ? Dans ceux qui aiment, il y a ceux qui le préfèrent noir, « au lait », blanc, en tablettes, dans les desserts, en confiseries… Mais au total, 90% des personnes chez Fleurance Nature sont sensibles au cacao ! Alors pourquoi cette fève a-t-elle tant d’effets sur nous ? Qu’y a t-il de si exceptionnel dans le chocolat pour que nous n’y résistions pas ?!

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir sur le chocolat c’est qu’il est produit à partir de la fève de cacao. Celle-ci est fermentée, torréfiée, broyée jusqu’à former une pâte de cacao dont on extrait la matière grasse appelée beurre de cacao. Le chocolat est constitué du mélange, dans des proportions variables, de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre. La fève de cacao est le fruit du cacaoyer dont il existe différentes variétés. Le plus cultivé est le forastero et correspond à 80-90 % de la production mondiale. Il est originaire d’Amazonie mais principalement cultivé en Afrique, Brésil et Équateur.

Alors et qu’est-ce qu’elle contient cette fève ?

Les propriétés du cacao sont surtout liées à sa partie grasse : le beurre de cacao. Il apporte de nombreuses vitamines (D et E), minéraux (potassium, calcium, magnésium, sodium, fer), et des polyphénols, qui possèdent des effets antioxydants. Parmi les antioxydants du cacao on distingue l’acide férulique à l’origine de l’arôme suave et sauvage du cacao et les flavonoïdes (catéchine et épicatéchine). Ces derniers sont de puissants antioxydants qui permettant de lutter contre le vieillissement cutané causé par les agressions extérieures. De plus, le beurre de cacao nourrit la peau et stimule la synthèse du collagène, redonnant élasticité et tonus à la peau.

Le cacao contient une substance appartenant à la famille des alcaloïdes, les méthylxanthines. Il s’agit de la théobromine (molécule proche de la caféine), une substance qui stimule le système nerveux et procure un sentiment de satisfaction.  Elle est présente à la concentration de 1,5 à 3% dans la fève de cacao. Le chocolat est donc énergétique !

Plusieurs autres substances sont présentes dans le chocolat. Certaines d’entre elles ont des effets antidépresseurs ou psychostimulants comme la caféine, la tyramine, la sérotonine et la phényléthylamine. La consommation du chocolat libère en outre de la dopamine, une hormone fortement impliquée dans le plaisir. C’est souvent pourquoi, on a du mal à s’arrêter dans la dégustation de chocolat ou tout simplement à s’en passer !

Et comment reconnaît-on un bon chocolat ?

La qualité d’un chocolat ne dépend pas seulement de sa teneur en cacao. Trop souvent, les fabricants de chocolats profitent de la naïveté des consommateurs en mettant en avant le pourcentage de cacao contenu dans leurs produits, mais il faut savoir qu’une teneur importante en fèves de mauvaise qualité donnera un chocolat de mauvaise qualité, et inversement, moins de cacao n’implique pas nécessairement un mauvais chocolat (par contre, une chose est sûre, plus il y a de cacao, moins il y a de sucre !). Il en va de même pour le chocolat au lait ou aux fruits secs, qui dépendent au moins autant à la nature du cacao que de la qualité des produits laitiers ou des noisettes utilisés. Une directive européenne de juin 2003 autorise l’ajout de 5 % de graisses végétales autres que le beurre de cacao (comme l’huile de palme) dans le chocolat. Plus rentables, ces graisses sont néanmoins beaucoup moins intéressantes d’un point de vue gustatif. C’est pourquoi, le France a créé une mention spéciale « chocolat pur beurre de cacao » afin de distinguer les produits de qualité et les autres. Lisez donc les étiquettes avant de vous décider !Comme pour les gâteaux, pâtisseries avec la mention « pur beurre » vous assurant qualité et absence de graisses hydrogénées, la mention « pur beurre de cacao » vous garantit un plaisir ultime et bon pour votre santé !  Mais bien sûr sans oublier que le chocolat se déguste avec modération… Même gorgé de bienfaits, il reste calorique !

 

Noter cet article