Depuis quelques jours, nous assistons à un « haro » sur le bêta carotène. De nombreux journaux reprennent des passages d’une brochure éditée par le PNNS (Plan National Nutrition Santé) –Nutrition et Prévention des cancers- à l’attention de médecins qui font notamment références à une possible toxicité du bêta carotène.

Parmi les facteurs signalés comme augmentant le risque de cancers, les compléments alimentaires à base de bêta- carotène font l’objet d’un chapitre  spécifique, au même titre que les boissons alcoolisées, l’obésité, les viandes rouges et charcuteries et le sel.

Il est affirmé dans cette brochure que de « nombreux compléments alimentaires, contenant du bêta-carotène seul ou combiné avec d’autres micronutriments en apportent une dose élevée souvent supérieure à 10 fois des apports journaliers recommandés ».
En effet, des études sur de très gros fumeurs ont été réalisées, il y a quelques années. On a démontré que sur cette population, des doses massives de bêta carotène à très long terme augmentaient les risques de survenues de certains cancers. L’augmentation du risque ne concerne que des doses de 20 à 30  mg / j de bêta- carotène.

Comme pour de nombreux autres nutriments, tout n’est qu’une question de dosage :
En France, la réglementation des compléments alimentaires (arrêté du 9 mai 2006) fixe à 4.8 mg / j la dose maximale journalière.

A titre de comparaison, le complément alimentaire utilisé pour l’étude française SUVIMAX était dosé à 6 mg/jour et il n’y a jamais été fait référence d’augmentation du risque de survenue de cancers, même chez des gros fumeurs, avec ce dosage.

Depuis le décret 2006-352, les Compléments Alimentaires font l’objet d’une déclaration préalable à leur commercialisation auprès de la DGCCRF, il n’y a donc pas de dépassement possible pour les compléments alimentaires autorisés en France.

En conclusion :

Les compléments alimentaires à base de bêta-carotène conformes à la réglementation française n’apportent aucun risque supplémentaire de cancer, mais au contraire des effets physiologiques positifs.

Enfin, Il est inutile de consommer plusieurs compléments alimentaires à base de bêta-carotène.

Bien entendu, Fleurance nature respecte strictement la réglementation et ne propose pas de produits « surdosés » en nutriments.

Noter cet article