logo_fleurance_nature.pngLa ménopause se manifeste de façon inégale pour chaque femme : prise de poids, baisse de la libido, bouffées de chaleur, ostéoporose… autant de changements qui peuvent venir gâcher la vie d’une femme mûre. Heureusement, il existe des solutions pour limiter ces petits désagréments quotidiens.

Chez Fleurance Nature, nous vous donnons nos meilleures astuces pour mieux vivre la ménopause !

Qu’est-ce que la ménopause ? Pourquoi change-t-on à ce point ?

Dès la périménopause, période qui précède la fin du fonctionnement des ovaires, les femmes connaissent des changements et peuvent vivre difficilement cette période tant d’un point de vue physique que psychologique. Suite à une baisse de la production d’œstrogène et de progestérone (hormones sexuelles), l’équilibre hormonal est perturbé. Les premières bouffées de chaleur peuvent alors apparaître tandis que les règles deviennent irrégulières et tendent peu à peu à disparaître. C’est alors que survient, vers 50 ans, la ménopause qui correspond à l’arrêt des secrétions hormonales sexuelles et engendre des bouleversements de l’organisme. L’ensemble de ces désagréments (bouffées de chaleur, baisse de la libido, sécheresse de la peau et des voies génitales, prise de poids, fatigue, migraines, changements d’humeur) ne touche pas toutes les femmes, et leur intensité est très variable d’une femme à une autre.

Peut-on « soigner » la ménopause ?

Oui, il existe heureusement différents traitements en fonction de l’ampleur des problèmes causés par la ménopause. Tout d’abord, le Traitement Hormonal de Substitution (THS) permet de diminuer les conséquences de la ménopause telles que les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, la sécheresse vaginale et de prévenir les risques d’incontinence et d’ostéoporose en apportant des hormones que le corps ne fabrique plus. Toutefois, ce traitement comporterait des risques de cancer du sein notamment lorsque les hormones prescrites sont une association d’œstrogènes et de progestatifs de synthèse. L’Agence Française de Sécurité Sanitaire (AFSSAPS) a d’ailleurs publié de nouvelles recommandations qui encadrent strictement la prescription du THS et qui pourraient se résumer par : « En user sans en abuser, à la dose et à la durée minimales nécessaires ». Ce traitement doit donc être strictement encadré par votre médecin. Ensuite, les phytœstrogènes, d’origine végétale, peuvent représenter une alternative au THS puisqu’ils possèdent des effets similaires aux œstrogènes et peuvent s’avérer efficace pour diminuer les bouffées de chaleur. Ce traitement doit également être très encadré car il comporte également des risques de cancer du sein lorsqu’il est pris en trop grosse quantité. Enfin, il existe deux médicaments sans hormones permettant de lutter contre les bouffées de chaleur : la bêta alanine et le véralipride. Toutefois, leur efficacité reste très variable d’une femme à l’autre.

Nos conseils pour limiter les effets indésirables :

•    Sommeil
Pour favoriser votre sommeil, il faut que vous dormiez confortablement. Pour cela, votre chambre doit être calme et à une température raisonnable (entre 17°C et 19°C). Nous vous conseillons également d’adopter des horaires de sommeil réguliers et de vous réveiller à votre rythme. Ne prenez pas de repas trop copieux avant d’aller dormir et favorisez les activités calmes et relaxantes en fin de journée.

•    Relaxation
La sophrologie, l’acupuncture, le yoga et même l’hypnose, sont autant de techniques qui peuvent vous apprendre à mieux gérer votre stress et vos changements d’humeur, à condition bien sûr qu’elles soient exercées par des praticiens sérieux.

•    Sexualité
A cause d’un assèchement de la muqueuse vaginale dû à la ménopause, vos rapports sexuels peuvent devenir douloureux. Vous pouvez utiliser un gel lubrifiant afin de limiter cette gêne.

•    Alimentation
Pour ne pas prendre de poids vous devez surveiller votre assiette. Pas question pour autant de suivre un régime alimentaire trop strict ! Il faut essentiellement limiter les aliments gras et les sucres lents contenus dans les pâtisseries, viennoiseries… Buvez beaucoup pour limiter la sensation de chaleur et pour être suffisamment hydratée. Évitez l’alcool, le café et le thé car ils augmentent la sensation de chaleur. Consommez d’avantage de fruits, de légumes et légumineuses, de fibres et de viandes maigres comme les volailles. N’oubliez surtout pas les laitages afin d’apporter suffisamment de calcium à votre organisme !

•    Modes de vie
Pour reprendre le dessus, rien de mieux que l’activité physique. Non seulement vous diminuerez le risque de cancer, mais vous lutterez également contre l’ostéoporose. La natation est recommandée si vous avez des problèmes articulaires. En revanche, le stretching, le yoga, le vélo ou la randonnée sont accessibles à tous après avoir obtenu l’accord de son médecin. Nous vous conseillons également d’éviter de fumer, dans la mesure du possible, puisque le tabac augmente sensiblement les risques de maladies cardio-vasculaires, d’ostéoporose et de cancer. Les fumeuses ont d’ailleurs une ménopause plus précoce que les non fumeuses.

Et pour tout renseignement supplémentaire, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin !

Sources:
http://www.notretemps.com
http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/2075-8-conseils-pratiques-pour-bien-vivre-sa-menopause
http://www.pharmelia.com/spip.php?rubrique583
http://www.pharmelia.com/spip.php?article1004

Noter cet article