Mincir, rester en forme ou juste se sentir bien… Laquelle de ces raisons vous pousse à choisir l’eau que vous buvez ? Car aujourd’hui, cette précieuse et indispensable ressource se décline presque à l’infini, selon les marques, et n’est plus seulement désaltérante ! À tel point qu’on ne parle plus « d’eau » au singulier, mais bien « des eaux » au pluriel. Comment s’y retrouver pour bien choisir ?


Tout d’abord, il est important de savoir que toutes les eaux ne sont pas équivalentes : minérales, de source, plates, gazeuses, aux goûts différents… pas facile de s’y retrouver.

C’est pourtant d’autant plus important que votre corps ne peut se passer d’eau. Et pour cause : elle compose chacun d’entre nous aux 2/3 ! Digestion, hydratation… l’eau est vitale et présente de multiples fonctions pour notre organisme. Selon votre âge ou votre constitution, il est recommandé d’en consommer en moyenne 1,5 l à 2 l par jour.

Si elle est essentielle dans la balance hydrique (pour équilibrer les entrées/sorties dans le corps), l’eau est aussi essentielle à notre métabolisme parce qu’elle est remplie de sels minéraux et d’oligo-éléments trop peu nombreux dans notre alimentation. Magnésium, sodium, potassium, calcium… Comme nous ne pouvons pas synthétiser ces derniers, il est important d’en consommer en petite quantité mais de manière régulière et constante.

« Minérale » ou « de source »

Il faut distinguer les eaux de source des eaux minérales. Elles sont toutes les deux naturelles bien sûr, mais plus ou moins riches en minéraux. Les eaux minérales sont régies par arrêtés préfectoraux. Contrairement aux eaux de source dont la composition n’est pas « réglementairement stable », les eaux minérales doivent répondre à un cahier des charges précis et aux mêmes critères de potabilité que les eaux de distribution.

Les minéraux et oligo-éléments des eaux minérales pourront être recommandés dans certains cas mais déconseillés pour d’autres. Par exemple, les eaux bicarbonatées sodiques sont recommandées dans le cas de problèmes rénaux, mais déconseillés aux personnes souffrant d’hypertension. Les eaux ne doivent jamais être trop riches en sel (chlorure de sodium), comme ce peut être le cas de certaines eaux gazeuses.

Un conseil donc, apprenez à lire les étiquettes, elles vous aideront à choisir l’eau ou les eaux que vous recherchez. D’une marque à l’autre, on peut noter que les différences de minéralisation peuvent être importantes… jusqu’à 4 fois plus que la moyenne ! Choisissez selon vos envies, bien sûr, mais aussi selon votre âge, votre mode de vie, vos carences et vos excès. Soyez attentif aux doses excessives, par exemple pour les enfants avec des eaux riches en fluor : regardez bien les étiquettes et n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

« Plate » ou « gazeuse »

Là, il s’agit plus d’une question de goût. Mais les eaux gazeuses ont quelque chose en plus des plates : elles sont notamment conseillées pour accélérer le transit œsophagien et la vidange gastrique. Elles ont aussi un pouvoir neutralisant par rapport à l’acidité gastrique grâce au bicarbonate qu’elles contiennent. Mais contrairement à une idée reçue, toutes les eaux gazeuses ne sont pas forcément salées (riches en sodium) …

Vous aider à mieux lire les étiquettes

Le calcium (Ca>150mg/l) est recommandé en période de croissance.
Le magnésium (Mg > 50mg/l) peut jouer un rôle sur le stress, la nervosité, le transit intestinal ou encore la croissance en aidant le calcium à se fixer sur les os.
Le sodium (Na > 200mg/l) permet de réguler toute l’eau contenue dans le corps.
Le sulfate (SO4 > 200mg/l) améliore également le transit.
Le bicarbonate (HCO3 > 600mg/l) facilite la digestion (recommandé pour les personnes en surcharge pondérale). 

Pour bien choisir son eau, il y a un principe à retenir et valable pour tous, quels que soient nos besoins : varier les plaisirs c’est profiter de plus de bienfaits ! Alors n’hésitez pas à changer d’eau !

Il est indispensable de changer souvent d’eau, surtout si l’on boit uniquement de l’eau minérale ou, a contrario, certaines eaux de sources trop pauvres en minéraux. Le principe étant ici comme ailleurs : de tout, mais en petite quantité !

Bien choisir son eau…
1 vote