Aujourd’hui, la tendance écologique est partout… Même dans le secteur de la construction et du bâtiment, on prend conscience de l’importance de construire de façon durable, respectueuse de l’environnement et de notre santé. Zoom sur l’architecture écolo…

La maison passive, l’avenir de l’habitat ?

De quoi s’agit-il ?
Rien de très compliqué, une maison passive est une norme énergétique qui sert à définir un bâtiment à très faible consommation énergétique. En quelque sorte, une maison qui contrairement à une construction classique, n’utilise presque aucun moyen de chauffage, tout en offrant une température agréable été comme hiver.
Comment ça marche ?
Ce type de bâtiment est tout simplement autonome pour les besoins en chauffage en combinant les forces des apports solaires, des apports métaboliques (habitants, appareils électriques…) ainsi que celles d’une isolation idéale. Avec l’utilisation de matériaux de type triple vitrage et d’isolants ultra efficace, cette maison réduit donc au maximum la déperdition de chaleur, tout en optimisant les gains de chaleur par le solaire et les appareils électriques. En bref, une maison passive vous permet de faire des économies tout en diminuant considérablement votre bilan carbone. Seul un chauffage d’appoint y est nécessaire lors des périodes de grand froid ! Regardez autour de vous, on voit ce type de maisons fleurir un peu partout en France. Elles ont généralement de grandes surfaces vitrées afin de laisser entrer la lumière et la chaleur du soleil. Même si le coût à la construction est beaucoup plus élevé qu’une maison classique, on fait vite le calcul de la différence avec les économies de chauffage réalisées !

Les maisons en ossature bois…

Autre critère des maisons passives, elles sont généralement construites en bois. 80% d’entre-elles pour être exact, sont en ossature bois.
Pourquoi ? Premièrement parce que le bois est peu polluant et surtout parce qu’il offre des capacités d’isolation exceptionnelles ! Il y a maintenant quelques années qu’on en est sûr, les maisons en bois sont écologiques et très efficaces. Et en plus, vous gagnez plusieurs mois sur la durée de construction de votre maison. Alors, rapidité, efficacité, esthétisme et économies d’énergie devraient vite vous faire oublier les quelques 10 à 20% de coûts supérieurs à ceux d’une maison conventionnelle.

Les toitures végétalisées…

Toujours en matière de construction, parlons des toits végétalisés ! En avez-vous déjà vu ? C’est esthétique et très efficace en matière de développement durable. En effet, par l’installation de terre et de plantes pour recouvrir un toit de maison ou de bâtiment, on optimise ainsi l’isolation thermique et phonique de l’habitât. De plus, il semblerait que contrairement aux matériaux de base utilisés pour la plupart des toitures comme les tuiles, ou l’ardoise, les végétaux seraient étanches à l’air et à l’eau tout en étant résistants au vent et au feu ! Beaucoup d’avantages donc… Et c’est assez joli, imaginez tous les toits de Paris recouverts de plantes vertes !

Insolite : la Tour Eiffel végétale !

A l’heure à laquelle nous écrivons cet article, nous n’avons pas beaucoup d’éléments pour affirmer si cette information est vraie ou non. En effet, en décembre 2011, la presse a révélé un projet de végétalisation de la Tour Eiffel toute entière, la transformant ainsi en poumon vert de la capitale et en symbole de l’engagement de la France en matière de développement durable. Cependant, cette information n’a pas encore été confirmée par la mairie de Paris et la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) ! Affaire à suivre donc…

Pour en savoir plus sur ce projet :

http://www.20minutes.fr/article/834092/tour-eiffel-vegetale-reve-realite
http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/12/07/tour-eiffel-vegetalisee-projet-ecolo-ou-operation-de-com/


En bref, aujourd’hui pour adopter un mode de vie durable, il faut veiller à son alimentation, aux transports, à sa consommation énergétique, ainsi qu’à l’habitat public ou privé. Si vous souhaitez vivre agréablement chez vous tout en respectant l’environnement, vous savez ce qu’il vous reste à faire… 

Noter cet article